Urbanisme

Plan local d’urbanisme (P.L.U.)

La seconde réunion publique sur le Plan Local d’Urbanisme (P.L.U.) s’est tenue le 24 février 2017. Le Projet d’Aménagement et de Développement Durables (PADD) a été présenté et le cadre législatif qui a abrogé tous les POS des communes françaises et imposé la mise en place d’un PLU avant le 27 mars 2017 a été rappelé.

Le PADD définit les orientations générales d’aménagement et d’urbanisme retenues pour l’ensemble de la commune. Il est la «clef de voûte» du dossier du PLU ; les parties du PLU qui ont une valeur juridique (orientations d’aménagement et de programmation, règlement et plan de zonage) doivent être cohérentes avec lui.

Il constitue la synthèse du processus de réflexion mis en œuvre dans le cadre de l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme (PLU), à partir du diagnostic et de la concertation avec la population et les acteurs économiques et sociaux.

Vous pouvez prendre connaissance du document ci-contre.

 

Autorisations d’urbanisme

La délivrance d’une autorisation d’urbanisme permet à la commune de vérifier la conformité des travaux par rapport aux règles d’urbanisme. Selon l’importance des travaux, il faut déposer un permis (permis de construire, permis d’aménager…) ou une déclaration préalable. Avant de commencer les travaux, il est recommandé de demander un certificat d’urbanisme pour obtenir des informations sur le terrain faisant l’objet de travaux.

Permis de construire dans les cas suivants :

  • Toute construction neuve créant une surface de plancher ou une emprise au sol supérieure à 40 m2 ;
  • Les changements de destination avec travaux modifiant les structures porteuses ou la façade du bâtiment ;
  • La modification du volume du bâtiment et percement ou agrandissement d’une ouverture sur un mur extérieur ;
  • Les extensions, entre 20 et 40m2, qui ont pour effet de porter la surface totale de la construction au-delà de 170 m2 par le recours obligatoire à un architecte.

Déclaration préalable dans les cas suivants ;

  • Construction nouvelle créant une surface de plancher ou une emprise au sol comprise entre 5m2 et 20m2 ;
  • Les extensions de constructions existantes situées en zone U du PLU d’une surface maximale de 40 m2 ;
  • Changements de destination d’un bâtiment existant non soumis à permis de construire ;
  • Les clôtures ;
  • Les coupes ou abattages d’arbres ;
  • Les lotissements non soumis à permis d’aménager ;
  • Divisions foncières.

Permis d’aménager dans les cas suivants :

  • Les opérations de lotissement comportant la création de voies, espaces ou équipements communs internes au lotissement quel que soit le nombre de lots créés ;
  • La réalisation ou l’agrandissement d’un terrain de camping ;
  • Divers aménagements, tels que : terrains de sport, aires de jeux, aires de stationnement, affouillements et exhaussements du sol.

Permis de démolir pour :

Toute opération ayant pour objet de démolir ou de rendre inutilisable tout ou partie d’une construction située sur le territoire communal.

Certificat d’urbanisme d’information :

Il permet de connaitre les règles d’urbanisme applicables au terrain. Il indique la liste des taxes et participations d’urbanisme applicables au terrain.

Certificat d’urbanisme opérationnel :

Il indique si le terrain peut être utilisé pour la réalisation de l’opération projetée et précise l’existence et le caractère suffisant ou non des réseaux et voirie au droit du terrain.

Conformité des travaux

Dépôt en mairie de la Déclaration attestant l’achèvement et la conformité des travaux (DAACT).

Demande d’occupation du domaine public

Elle est nécessaire pour toute occupation temporaire du domaine public : échafaudage, pose d’une benne, busage de fossé, abaissement de bordure du trottoir, traversée de chaussée, alignement. La demande est à déposer en mairie 3 semaines avant le début des travaux.

Pièces à joindre : plans de masse et de situation pour situer l’emplacement des travaux.

Demande d’autorisation pour pose d’enseignes

Elle est obligatoire. Dépôt de la demande en mairie. Toute demande d’enseigne située dans le périmètre de protection des monuments historiques sera soumise pour avis de l’architecte des Bâtiments de France.

Dispositions à observer contre le bruit

Réprimer les atteintes à la tranquillité publique entre dans le cadre :

  • Du décret n° 8-523 du 5 mai 1988 relatif la réglementation des bruits du voisinage,
  • Du règlement sanitaire départemental, en son article 54.
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×